rien d'autre que les cafés crème

Court métrage 6’17, 2016 

Lucie Anglade, Marine Brunet, Auriane Durand, Camille

Ferrand, Marion Forissier, Alice Panziera, Anaëlle Pennec,

Tristan Ortlieb, Manon Ravel, Pauline Renier

Budget : 1 000 €

Quand il y en a pour deux, il n’y en a pas pour trois

« Reste Félicie.
Charles Clément se dit qu’il a tourner les difficultés autrement, diminuer encore les frais. Logiquement. Raisonnablement. Il faut recommencer. Le mystère, dans les histoires du genre, reste entier : Charles Clément aimait la vie. La vie se bornait quant à lui à un café crème, de-ci, de- là, et à des déambulations interminables à travers Paris, sinistres, mais saines, celles qui font durer les vieillards des grandes villes plus que de raison, celles qui les font s’éterniser dans la contemplation désintéressée du bonheur des autres. Rien d’autre que les cafés crème et les déambulations pour Charles Clément. Autrement, le désert. Il ensevelit Félicie dans le sel Cérébos parce qu’il a suf samment d’instruction pour savoir les vertus du sel. Puis il continue pendant dix mois – le temps de dépenser l’argent de la rubanerie vendue – à aimer suf samment la vie pour se contenter de son tribut. Et puis c’est fini. »

Marguerite Duras (France-Observateur 1957)

© SOPLO

Fermer le menu