new york 52th street

Exposition pour l’immeuble / ESQ. à suivi EXE.

Conception espace scénographique : Manon Ravel,

chef de projet chez Sahuc et Katchoura architectes

Graphisme : Philippe Ghielmetti

Architectes : Sahuc et Katchoura architectes

Commanditaire : Tishman et Speyer

Budget : 20 000 €

Avant de devenir le ghetto le plus célèbre des États-Unis, le quartier de Harlem est, durant les années 1920, le théâtre d’une activité intellectuelle et artistique remarquable, et les musiciens de jazz
y tiennent un rôle prépondérant. Le secteur de Beale Street, aux alentours de la 133e Rue, entre Lennox et la VIIe Avenue, accueille de nombreux cabarets et dancings. La plupart sont la propriété de gangsters de renom qui les utilisent pour écouler leur alcool de contrebande, défiant les mesures de prohibition entrées en vigueur le 16 janvier 1920. Ces cabarets, qui peuvent accueillir jusqu’à 700 personnes (comme le Cotton club), proposent des spectacles vivants, alternant revues musicales et soirées dansantes.
Les meilleurs orchestres noirs s’y produisent, de Cab Calloway à Duke Ellington et de Jimmie Lunceford à Louis Armstrong, pour ne citer que les plus connus.

Jean-Luc Katchoura

© SOPLO

Fermer le menu