terra incognita

Scénographie d’exposition, Le Chronographe, Rezé, 2017

/ ESQ. à suivi EXE.

Commissariat scientifique : Jean-François Noleau, Laure Oréfici
Scénographie : Marine Brunet, Auriane Durand, Clémence Gabilleau, Coline Lequenne, Tristan Ortlieb, Manon Ravel     Graphisme : Les Designers Graphiques                 Commanditaire : Le Chronographe, centre d’interprétation archéologique de Nantes Métropole
Budget : 60 000 € / Surface : 120 m2

Pour sa toute première exposition temporaire, le Chronographe a souhaité mettre à l’honneur la terre cuite ; non sous ses formes ornementales telle que la poterie, mais pour ses qualités architecturales. Ce matériau universel et ancestral témoigne d’un savoir-faire qui depuis l’époque romaine n’a que très peu évolué. La lecture transversale offerte par la scénographie permet au visiteur de naviguer entre les différentes époques, et d’apprécier la valeur atemporelle de cette matière à bâtir. Allant du rouge au gris, les briques tuiles ou carreaux en tous genres sont présentés sur des mobiliers s’inspirant des clayettes de séchage que l’on trouve encore dans les usines. 

Et si quelques fois un animal perdu a pu laisser une empreinte sur les briques romaines séchant au soleil, chaque visiteur pourra ici laisser sa marque sur un carreau de terre… qui sait ce que l’archéologue du futur y interprètera ?

© Benoît Drouet

Fermer le menu