le désordre

cie tous les matins du monde

Scénographie de spectacle

Grand auditorium de la Bibliothèque Nationale de France, 2016

Mise en scène : Simon Marlet

Chorégraphie : Fanny Gombert

Scénographie et lumière : Manon Ravel, Jennifer Colman

Costumes : Emma Roussel

Budget : 20 000 €

Le Désordre est le seul poème d’Yves Bonnefoy, parmi le corpus de ses poèmes empreints de théâtralité à comprendre une didascalie liminaire décrivant un régime d’action pour l’ensemble de la pièce. Ce poème rhapsodique, présentant un ensemble de paroles décousues comme autant de voix de l’altérité, n’a jamais encore été créé au théâtre.

Le lieu du dramatique, scène nue aux actions essentiellement prospectives, sera clôturé sur scène par la présence d’un tableau, d’un outrenoir. En effet, la poétique picturale de Pierre Soulages se veut mettre en place avec le public de ses expositions, qu’il appelle le regardeur, une relation spéculaire qui éveille “ le sujet chez celui qui regarde ”, proche en cela de la poétique d’Yves Bonnefoy, qui se veut éveiller “la conscience de soi de la poésie ”.

Simon Marlet, metteur en scène

© SOPLO

Fermer le menu